Thérapie individuelle adulte
 
Être bien dans sa vie, au travail, Avec les autres

 
image de bulle pour ne plus être seul avec ses problèmes

Aller "voir quelqu'un" demande beaucoup d'humilité et de courage. C'est un élan de vie qui signifie que vous ne souhaitez plus rester seul(e) avec votre problématique.

Aucun motif n’est plus valable qu’un autre.

Je suis là pour vous accompagner et vous soutenir dans ce que vous êtes en train de traverser.


Quelques exemples de motifs de consultations :

 

  • Stress et anxiété

  • Manque de confiance en soi et d’estime de soi

  • Timidité, mal être

  • Traumatisme, blocage

  • Déprime, lassitude

  • Difficultés amoureuses

  • Divorce/séparation avec ou sans enfants

  • Violences conjugales, qu’elles soient physiques ou psychologiques

  • Difficultés relationnelles, familiales

  • Stress, fatigue, harcèlement professionnel

  • Deuil

  • Troubles du sommeil

Thérapie de couple et autre problème de vie affective

"La blessure vit au fond du cœur"
Virgile

image de pont pour construire une relation amoureuse durable et épanouissante

Un couple, qu’il soit récent ou ancien, hétérosexuel ou homosexuel, connaît des tensions. C’est inévitable.

Quand vous arrivez en thérapie de couple, c’est souvent que les problèmes sont déjà bien ancrés dans votre quotidien. Le système est en général très verrouillé et il convient d’étudier précisément les désirs de chacun d’entre vous.

C’est dans ce travail de thérapie que nous allons réfléchir à votre épanouissement, en couple ou séparément.


Car le principe de la thérapie de couple est que chacun puisse s’exprimer librement sans jugement, sans se sentir lésé, abusé, ni même frustré ; et je vous aide à comprendre la source de vos difficultés, à identifier les solutions que vous pourriez mettre en place, et à mobiliser les moyens pour parvenir à votre objectif.

 

Construire une relation de couple harmonieuse ne s’apprend pas à l’école. Et notre couple est souvent le fruit de la répétition de schémas familiaux.

Parfois, il suffit de quelques séances pour récréer une communication harmonieuse, parfois c’est plus long car le couple s’est enfermé dans un comportement néfaste et toxique.

 

Les problématiques de thérapie de couple sont multiples :

 

  • Problèmes de sexualité

  • Infidélité

  • Tension

  • Lassitude

  • Jalousie

  • Indifférence

  • Violences répétées

  • Fuite dans le travail, l’alcool ou autre

  • Défaut de communication, incompréhension

 

La thérapie de couple est un investissement précieux pour le couple. Elle permettra de se parler à nouveau et de dénouer ce qui doit l’être.

Les deux membres du couple doivent être solidaires dans la part de travail à entreprendre durant la thérapie et si chacun est décidé, la thérapie peut démarrer.

 
image féministe pour aider les femmes en souffrance

La périnatalité concerne toutes les périodes autour de la naissance d’un enfant. De même que la parentalité ne démarre pas à la naissance d’un enfant. Elle est le processus qui permet à une femme ou un homme de devenir parent. Ce thème du « devenir parent » concerne aussi la phase préconceptionnelle, la période où la grossesse tarde à venir, un parcours de PMA, un deuil périnatal, un parcours d’IVG, le post-partum et la grossesse, qu’elle soit plus ou moins harmonieuse.

La grossesse en soi pâtit encore d’un certain nombre de tabous, qui entretiennent le mythe d’un moment parfait et laissent sans ambages les femmes dans la solitude et la culpabilité. La maternité se veut innée et sacrée. Les femmes pensent alors qu’elles doivent absolument prendre sur elles, que c’est normal d’en passer par là. Puisque leurs mères, leurs grands-mères ont elles aussi accouché d’un enfant, pourquoi n’y arriveraient-elles pas ?

Il existe pourtant une liste importante de pensées angoissantes qui peuvent assaillir une femme enceinte.

Quelles que soient les pensées qui vous traversent, dites-vous déjà que vous n’êtes pas la seule. Tout ce qui ce qui touche à la grossesse ou à la maternité peut rendre les femmes vulnérables, c’est pourquoi il est important de rompre cet isolement. Vous n’avez pas à prendre sur vous. Parler au plus tôt de ce qui vous tracasse, vous angoisse, permettra d’éviter toute conséquence néfaste sur vous, votre enfant, la fratrie ou même votre couple.

Que l’on soit déjà enceinte ou pas, qu’on ait ou non le désir d’être mère, la natalité crée des questionnements à un moment ou un autre de la vie.

La liste des préoccupations autour de la natalité est longue :

  • Cette grossesse désirée depuis si longtemps mais qui tarde à venir

  • A contrario, celle qui arrive très (trop) vite ou peut-être même qui n’était pas prévue

  • Problèmes de sommeil, de diabète, d’hypertension, de poids. Tout le lot de tracas physiques et émotionnels

  • Anciennes angoisses qui remontent, mais aussi nouvelles angoisses avec ce nouvel équilibre à venir

  • Angoisse de l’accouchement, sur votre aptitude à être parent, sur l’organisation. Et tout votre entourage qui vous raconte combien cela a été facile

  • Cette grossesse qui est si différente de celles de vos amies, de votre mère, de vos sœurs, etc.

  • Ce corps qui se transforme d'un coup, qui vous lâche

  • Vous anticipez le lien que vous aurez avec votre enfant. Sera-t-il de bonne qualité ?

  • Votre famille est peu présente, et change, ou cause des problèmes suite à l’annonce de votre grossesse 

  • Vous ne vous êtes pas rendue compte plus tôt que vous étiez enceinte ?

  • Vous traversez une période compliquée durant votre grossesse, dans votre vie personnelle ou professionnelle ?

 

Après l’accouchement, votre vie est mouvementée par toute une série d’événements et de pensées associées. En voici quelques autres exemples :

  • Vous êtes débordée, déprimée

  • Vous pleurez sans raison

  • Vous êtes sans cesse angoissée

  • Vous avez l’impression de ne pas être « une bonne mère », l’allaitement ne s’est peut-être pas mis en place, ou difficilement

  • Votre enfant est né prématurément, et vous avez dû vous séparer temporairement de lui

  • Vous pensiez que vous auriez un lien plus fort avec votre enfant, vous n’êtes pas sûre de comprendre ses besoins réels

  • Vous êtes perdue à certains moments de la journée, votre partenaire a peut-être repris le travail et vous vous sentez désarmée face à votre bébé

  • Vous avez l’impression que votre partenaire vous délaisse 

  • Vous redoutez la reprise de votre sexualité, ou elle s’avère difficile

  • Rien ne se passe comme vous l’aviez prévu ou imaginé

  • Vous avez peur de reprendre le travail, de confier votre bébé en garde

  • Parfois vous vous dites que c’était plus simple avant. Que vous n’y arriverez jamais.

 

Aucune grossesse ne ressemble à une autre. C’est une période riche, intense et parfois mouvementée. L’arrivée d’un enfant vient chambouler les équilibres, et crée des bouleversements physiologiques, mais aussi psychologiques et familiaux importants.

L’idée est de vous aider à traverser ce moment, de vous permettre de partager absolument tout ce que vous ressentez : vos peurs, vos angoisses ou vos doutes. L’accompagnement que je vous propose est là pour vous alléger dans vos futurs nouveaux rôles, dissoudre les fantasmes et lever vos inquiétudes.

 
image de famille pour la parentalité positive et bienveillante Edwige Antier

Devenir parent est une grande aventure, et la naissance d’un enfant réserve son lot d’émotions et de surprises. Il y a bien sûr la naissance de l’enfant, mais aussi celle de nouveaux rôles : ceux des parents.

La parentalité est un parfait paradoxe. Plus vieux métier du monde, elle n’est pourtant jamais enseignée à l’école.

Alors oui, être parent ne s’apprend pas, mais la manière de l’être va fortement impacter le devenir de vos enfants. Les parents, avant ou après la naissance d’un enfant, ont des doutes, des interrogations, parfois même des inquiétudes. Et face à certaines difficultés, ils se sentent dépassés. Car il est réaliste de dire que, même si nous aimons nos enfants, il arrive parfois que nous soyons troublés par leurs agissements. Parfois même, ils nous épuisent !

Alors comment traverser cette odyssée de la vie sans trop de remous ?

Il est primordial à cet instant de se reconnecter, pour devenir un parent conscient de son potentiel et du caractère unique de la relation avec son enfant. 

 

Je propose de vous accompagner sur ce chemin, avant ou après la naissance. Parce qu’élever un enfant peut soulever des incompréhensions, je propose de répondre à toutes vos questions en vous guidant vers la connaissance des réels besoins de votre enfant, qu’il soit nourrisson, ou dans la petite enfance.

 

L’enseignement que j’ai reçu de la pédiatre Edwige Antier pointe depuis des décennies des erreurs dans l’éducation, et je suis là pour vous transmettre ce savoir de bon sens, vous le restituer pour que la traversée soit la plus épanouissante pour tous les membres de votre famille.

Car une nouvelle naissance fait bouger tout l’arbre généalogique, et les places se redéfinissent. L'essentiel reste de trouver la sienne, et s’y épanouir durablement.

Exemples de motifs de consultation pour les parents :

 

  • Préparation à la naissance

  • Peur d’être un « mauvais parent »

  • Sentiment d’incompréhension face à son enfant

  • Problèmes de sommeil, d’alimentation, de propreté, de comportement, problèmes à l’école

  • Difficultés éducatives : problème d’autorité, parent isolé

  • Peur, irritabilité, inquiétudes parentales

  • Épuisement parental

  • Divorce, séparation

  • Problèmes familiaux (deuil, problème de fratrie…)

  • Maltraitance, abus

  • Secrets de famille

  • Etc.

 

ENFANTS

"Ne cherchez pas à éviter à vos enfants les difficultés de la vie, apprenez-leur à les surmonter"
Louis Pasteur

Vous êtes inquiets pour votre enfant ? L’école vous a alerté sur un problème ?

Il est toujours douloureux et désarmant de voir son enfant rencontrer une difficulté, ou même changer de comportement. Souvent, en tant que parent, vous avez le sentiment de vous répéter en permanence, de crier et d’avoir éprouvé toutes les solutions chez vous. C’est à ce moment-là que j’interviens.

 

Voici les types de situations qui peuvent vous conduire à mon cabinet :

 

  • Refus de s’endormir, réveils nocturnes, cauchemars

  • Pleurs inhabituels, énurésie (pipi au lit)

  • Agitation

  • Anxiété

  • Refus de l’autorité

  • Alimentation compliquée

  • Jalousie, violence dans la fratrie

  • Difficultés scolaires, harcèlement scolaire, précocité intellectuelle

  • Timidité excessive, position de retrait dans un groupe

  • Hypersensibilité

  • Difficultés relationnelles (famille, école, camarades)

  • Peur quotidienne

  • Séparation, famille recomposée

 

Il peut arriver que je vous redirige vers des professionnels de la petite enfance avec lesquels je travaille en maillage. Dans certaines situations, il est important à ce moment-là de poser le bon diagnostic, d’envisager la bonne approche et de travailler en équipe avec un(e) pédiatre, un(e)orthophoniste, un(e) psychomotricien(ne), un(e) pédopsychiatre, se rapprocher de l’école, etc.

 

Quelle méthode thérapeutique avec les enfants ?

 

  • Le jeu, le dessin, le modelage

  • Le jeu de rôles en Thérapie Comportementale et Cognitive

  • Les thérapies intégratives et plus spécifiquement avec les enfants, les outils de gestion des émotions

  • La relaxation

 

Lors des premières séances, parents et enfants sont présents afin que nous puissions faire connaissance et décider ensemble de la suite des séances. L’idée est de créer un espace de parole dédié à l’enfant, qui permette de dénouer et d’apaiser les conflits qui vous ont conduit en consultation.

Au bout de quelques séances, je prévois ce que j’appelle un point d’étape avec les parents pour parler du travail en cours et à venir, sur la situation de l’enfant. Cette étape est également un espace de parole pour les parents.

Adolescents

"L'adolescence est le seul temps où l'on ait appris quelque chose"
Marcel Proust

image pour les adolescents en souffrance crise d'ado

Ce qu’on appelle communément « la crise d’ado » est en fait une crise de croissance. Les effets physiques et psychiques de la puberté marquent cette étape sensible et rendent les adolescents plus vulnérables. L'adolescent(e) en pleine construction identitaire rencontre une série de complications : le corps se transforme, les exigences scolaires sont de plus en plus fortes et les relations avec les parents ont tendance à se compliquer. Car être adolescent est à la fois complexe et paradoxal.

L’adolescent est coincé entre son désir d’autonomie, de liberté et d’horizon, et la peur de l'abandon des adultes. Il rejette autant les adultes qu’il en a besoin. Épreuve déjà très sensible, la Covid-19 est venue fortement impacter cette génération d’adolescents et de jeunes adultes en pleine interrogation.

 

Les questionnements ne manquent pas.

 

Que dois-je choisir comme études ?

Quel métier vais-je faire dans la vie ?

Comment m’orienter ?

Quelles sont mes ressources ? Quelles sont mes capacités ?

Comment se motiver pour apprendre ? 

Comment mettre du sens dans ce que l’on fait pour s’épanouir ?

Que vais-je devenir si je ne le sais pas encore ?

 

Les collégiens, les lycéens ou encore les jeunes étudiants sont souvent perdus dans le choix de leur orientation scolaire, et leur devenir est souvent vécu comme un grand vertige.

 

Période de transformation importante, l’adolescence peut être traversée sans trop de turbulence si l’on travaille sur la connaissance de soi, de ses motivations, de ses envies et de ses rêves.

 

J’accompagne les adolescents vers la connaissance d’eux-mêmes, de leurs capacités, de leurs désirs pour les aider à la prise de décision, les remobiliser vers les apprentissages.

 

Je travaille avec eux à l’identification de ce qui leur redonnera la motivation, le désir de s’impliquer et la concentration nécessaires à l’établissement de leur projet. 

 

L’adolescence est cette période charnière de personnalités en devenir, tant sur le plan affectif, relationnel qu’émotionnel. Je les aide à renforcer l’estime d'eux-mêmes et à retrouver la motivation pour déployer leur potentiel.

 

Motifs de consultation Ados – Jeunes Adultes :

 

  • Troubles du sommeil

  • Difficultés scolaires

  • Orientation scolaire

  • Préparations aux examens

  • Anxiété, dépression, tentative(s) de suicide

  • Difficultés relationnelles : parents, amis, enseignants

  • Anorexie, boulimie

  • Addictions (alcool, drogue, jeux, écrans…)

  • Conduites à risques : violence, agressivité,fugue

  • Post traumatisme : agression, racket, harcèlement

 

A noter que les demandes de prise en charge sont majoritairement à l’initiative des adultes. Mais il faut savoir que l’adhésion et l’engagement de l’adolescent sont fondamentaux dans le travail qui sera engagé.